Archives par mot-clé : mis-en-avant

Repères annuels de progression et attendus de fin d’année

Vous pouvez prendre connaissance des repères annuels de progression, et attendus de fin d’année en français, mathématiques et E.M.C..

Français CP
Mathématiques CP
E.M.C. CP
Français CE1
Mathématiques CE1
E.M.C. CE1
Français CE2
Mathématiques CE2
E.M.C. CE2
Français CM1  
Mathématiques CM1
E.M.C. CM1
Français CM2
Mathématiques CM2
E.M.C. CM2
Français 6e
Mathématiques 6e
E.M.C. 6e

 

 

Création en cours à Rougemont

Deux classes de l’école élémentaire de Rougemont ont été retenues pour la deuxième édition du dispositif national Création en cours.
Pilotées par les Ateliers Médicis (Ministère de la Culture), ces résidences de création associent au cours d’une année scolaire une ou plusieurs classes et de jeunes artistes sortant d’une école d’art.

Loriane Euvrard, enseignante du CE2-CM1, et Isabelle Vaudrey pour le CM1-CM2 s’étaient portées candidates.
Leurs classes ont été associées à la Compagnie chorégraphique Les Chasseurs de Vide.
Venues de Montpellier, les chorégraphes et danseuses Célia Tali et Josépha Fockeu se sont installées dans notre département durant 5 semaines, du 26 février au 30 mars.
Elles avaient imaginé un projet autour des migrations, des espaces et des rêves.
Fidèles au principe de ces résidences, elles ont présenté leur création Là où tu te poses aux élèves en même temps qu’elles la faisaient évoluer.
Parallèlement, elles ont proposé aux élèves une médiation autour de la danse contemporaine. Puis les élèves ont été amenés à s’exprimer pour construire ensuite leur propre création.

  Le tableau sur lequel s’est préparée la création.

Ici aussi les enfants écrivent sur les murs.

Les restitution qui ont eu lieu le 30 mars proposaient 3 moments très émouvants :
– La création des élèves s’est déroulée en intérieur. Les danseurs évoluaient au centre d’un carré de chaises et proposaient leurs réponses aux questions posées par le thème du projet..

Durant la création collective des deux classes.

– La pièce Là où tu te poses, écrite pour être jouée en espace public, a donc été proposée à l’extérieur par les deux danseuses, sous une pluie froide et continue pour la première.

Représentations de la création « Là où tu te poses »

– Enfin, les spectateurs ont été invités à venir déambuler dans l’école où avaient été disséminées les boîtes à rêves des élèves, fruit de leur réflexion sur les migrations.

Deux des boîtes à rêves des élèves

Page du projet de résidence des danseuses sur le site Création en cours : https://creationencours.fr/projet/la_ou_tu_te_poses/
Depuis cette page, on peut accéder au journal qu’ont tenu les artistes et qui raconte de l’intérieur la réalisation du projet.

Nul doute qu’il restera aux élèves de ces deux classes, éloignées des dispositifs culturels habituels, un formidable souvenir et surtout les émotions que provoque ce type de travail lorsque les artistes sont tout autant actrices que passeuses.

 

NB Les photos ont été prises en grande partie par les enseignantes de l’école, qu’elles en soient remerciées.